Le Jura et son histoire au fil des années






W3EGL/F6EXU (39) et carte Qsl !

De mon passage W3 en 1977, il me reste un excellent souvenir d'un contact régulier réalisé avec W3EGL. Il m'avait envoyé sa Qsl en direct totalement dessinée à la main sur papier cartonné au format A4. Alors que j'étais à Rockville près de Washington, dès mon arrivée sur le secteur j'avais fait un contact de plus d'une heure avec W3EGL et remarqué son indulgence et gentillesse pour le peu d'anglais que je connaissais à l'époque. W3EGL était un ancien opérateur radio de L'USS NEBRASKA en 1919, (USS RELIEF, USS MICHIGAN, USS INTREPID, USS OLYMPIA) une sacrée carrière en CW. Il a eu l'international AWARD N°1 et faisait partie de la society of wireless pionner N°1672. Ce call est toujours actif sur Qrz.com mais semble avoir été redistribué. Sa Qsl reste pour moi une oeuvre encadrée !
F6EXU, dit Popeye par les connaisseurs.



                        Les premiers radioamateurs du Jura

Au sujet de l'historique F8ST:

Retour sur le parcours de 8ST Jacques FAGOT de Dole. C'est probablement le premier radioamateur du Jura. Il avait le N°1105 de membre du REF, et en1930, son adresse était 26, bd Wilson. Il a été autorisé en 1928 ou 1929, mais je n'ai pas la preuve. Début 1933, il a changé d'adresse pour aller 31 rue de Besançon à Dole. Fin 1933, il part pour la région parisienne (MALAKOFF puis PARIS). Fin de licence avec la guerre. Après la guerre, son indicatif est redistribué. Il avait peut-être que la licence "Téléphoniste" et n'a pas voulu se mettre à la CW obligatoire pour récupérer son indicatif ?
Si vous avez des infos plus précises sur cet OM, je suis intéressé.
73, Robert F5AIH (Janvier 2016)

Une magnifique reconstitution


André F5AQX, F1QX en 1969, était en étude de fabrication sur de nouveaux modèles émetteurs récepteurs et, principalement les balises de détresse aviation qui ont fait le tour du monde.
Son Mentor l'a pris sous son aile très jeune n'en était pas moins que Pierre Jolliet F3DB. Lors des premiers contacts, il nous avait poussé sur les rails du radioamateurisme.

Ayant vécu mon enfance avec André, je peux témoigner de son attachement à la tâche avec un sens profond du travail frisant la perfection.
Les années écoulées témoignent elles aussi du bien fondé de mes propos.

En 1969 il y avait eu un reportage journalistique sur l'activité d'André où il avait "posé" devant son labo pour la photo.
Depuis, les années ont passées, Pierre Jolliet F3DB nous a quitté. Puis son fils a repris l'établissement avec son pilier de labo, F5AQX.

Fait assez marquant, lors de la prévision d'arrêt pour prendre une retraite bien méritée, Mr jolliet fils et André se sont donné la main. L'établissement a été repris par un successeur afin de poursuivre l'activité radio aviation dans un domaine quelque peu différent.
Les appareils du labo sont devenus libres car entre temps les normes avaient changées et il était souhaitable de les renouveler. A la suite de la demande d'André, il lui a été possible d'en faire l'acquisition.
Jusque là me direz vous, cela semble une suite de parcours dans la logique établie.
Pas certain, car être "dedans/dehors" est une situation exceptionnelle qui mérite grande attention, c'est un véritable mariage hors du commun.

La suite fantastique d'André a été l'envie de reconstituer le Labo de 1969 en 2009.
Bravo André pour cette magnifique démonstration pleine de sensibilité est d'histoire.

Dole rue Marguerite Bourcet en 1969

Reconstitution au Qra en 2009




                          Le transpondeur Franche-Comté 1



Nous parlons aujourd'hui de Satellites avec leurs transpondeurs linéaires comme si cela était une nouveauté pour les Franc-Comtois !

La franche-Comté s'est toujours illustrée par sa créativité.

Dans notre domaine d'activité, nous avions étudié et construit un transpondeur prêt à être embarqué sur satellite. Nous étions trop en avance car aucune possibilité était offerte. C'était les années OSCAR 5 et l'époque de Jean Gruau F8ZS du CNES est arrivée bien après si bien que le projet ne rentrait plus dans le cadre.
La seule solution était de le faire fonctionner sur Terre ! Il a démarré au Mt Roland à proximité de Dole pour sa période d'expérimentation, puis a utiliser pour la première fois le site du Gounnefay à Pontarlier avant la construction du local et mise en place du relais FZ7THF.

Franche-Comté 1 sur Terre a eu un réel succès. Il était répertorié jusqu'en Angleterre.

Franche-Comté 1 : Transpondeur linéaire U/V 432/144 de bande passante 32 Khz sans inversion de bande latérale jusqu' 20 Watts de sortie en entrée maximale.

Après un long service dans toute la région, il a terminé son activité au Ballon de Servance au service de l'ADRASEC. Aujourd'hui il coule des jours paisibles dans la poussière des tiroirs à Phil F5AOD.
Il serait passionnant de le remettre en service car non seulement pas démodé, mais le fruit des meilleurs concepteurs en électronique de la Franche-Comté.

Le transpondeur FC-1

FC-1 installé au Chalet du Gounefay (25)

Retour Menu


Site web créé avec Lauyan TOWebDernière mise à jour : vendredi 22 septembre 2017